Comment mettre en place une stratégie océan bleu en SEO et rafler la mise (avec exemples).

Trouver un mot-clé, regarder la compétition, essayer de faire mieux… Est-ce que cela ressemble à votre quotidien ? Il s’agit d’une approche « océan rouge » commune, difficile et avec peu de garanties.

La stratégie dite « océan bleu » permet de se positionner sur des zones de recherche sémantique encore peu compétitives mais où la demande qualifiée est bien réelle. C’est l’art de parvenir à construire quelque chose d’unique où la compétition n’existe pas encore, pour un retour organique maximum. Explications et mise en place :

Océan rouge, océan bleu

Qu’est-ce que c’est que cette histoire d’océan ?

Un océan rouge est un marché connu avec des compétiteurs, où chacun se différencie sur les fonctionnalités, les prix, etc… et amené à devenir de plus en plus concurrentiel au fil du temps.

Par opposition, un océan bleu est un endroit où la compétition n’est pas encore présente. Un seul site s’accapare l’intégralité du marché, mais pas éternellement bien sûr.

Il s’agit d’une stratégie élaborée par René Mauborgne et Chan Kim, détaillée dans leur livre Stratégie océan bleu : Comment créer de nouveaux espaces stratégiques.

Exemples de stratégie océan bleu

C’est bien beau d’être un acteur unique, mais concrètement c’est quoi ?

Voici plusieurs exemples d’entreprises uniquement positionnées suivant une stratégie de l’océan bleu :

  • Le Cirque du Soleil

    Ils ont retiré tout ce qui ne fonctionnait pas dans le cirque, comme la cruauté envers les animaux, et ont conservé ce qui marchait : clowns, acrobates et ont ajouté un zeste de théâtre en guise de touche personnelle.

    Résultat : ils ont créé un espace propre, dérivé du cirque traditionnel, et n’ont pas de compétition véritable.
  • Giphy

    Les gifs existaient avant Giphy, mais ils en ont fait quelque chose d’unique de par ses fonctionnalités et la manière d’utiliser les gifs. Leur approche est unique.

    Résultat : Il y a tout ce qui gravite autour des Gifs et il y a Giphy, qui a créé son océan bleu propre.

Vous comprenez l’idée ? Il ne s’agit pas de réinventer la roue, mais de l’adapter pour être un acteur unique dans son segment, et rafler la mise. Le plus beau, c’est que ça marche extraordinairement bien en SEO, suivant ce même principe.

Étapes à suivre

En général une stratégie standard orientée océan rouge commence par de la recherche de mots-clés. On cherche à avoir un contenu plus long, de meilleures images, de meilleurs liens pour obtenir les faveurs de Google et tenter de grimper les classements de recherche.

La stratégie de l’océan bleu se focalise quant à elle sur l’utilisateur, pas les moteurs de recherche. Pourquoi ? Parce que nous allons répondre à une demande qui n’apparaît pas encore dans les outils SEO traditionnels.

Flowchart décrivant la différence entre une stratégie SEO océan bleu focalisée sur les conversions et une stratégie standard

Pour investir son propre océan bleu, voici quoi faire :

  1. Développer une hypothèse sur les utilisateurs/clients potentiels.

    Que veulent-ils ? Vont-ils apprécier ça ? Cela implique de bien connaître son public cible et de définir que telle ou telle chose aura un intérêt particulier pour eux. Est-ce que ça colle à leurs besoins profonds ? Est-ce authentique ?

    Un bon moyen de commencer est de parler avec l’équipe en charge des ventes, pour avoir des idées de ce que les clients partagent.

    Un autre endroit intéressant est l’espace commentaires sur des pages listant des produits.
  2. Parler avec les clients et utilisateurs.

    Obtenez directement à la source ce qu’ils cherchent, ce qui ferait une différence pour eux. Programmez des entretiens.
  3. Une fois fait, il est temps de créer votre contenu (texte, outil, produit, etc…), en gardant ce que recherche l’utilisateur en tête.
  4. Effectuer une recherche de mots-clés autour de ce contenu puis l’optimiser pour ceux-ci le cas échéant.

Pour quels résultats

Vous avez créé quelque chose d’unique dans votre niche, tourné complètement vers l’utilisateur et vous savez qu’il appréciera ce contenu car il est aligné avec un désir particulier qui n’est traité nulle part sur le Web.

On peut alors s’attendre à :

  • Des liens entrants qui s’accumulent naturellement, car le bon contenu se fait toujours remarquer
  • Un positionnement unique favorable au trafic très qualifié et aux conversions
  • Des résultats qui vont perdurer longtemps, en raison de l’absence de compétition

Bien évidemment, d’autres facteurs entrent en compte, particulièrement lors de la création du contenu : niveau de technicité, ressources, durée, objectifs de l’entreprise, etc…

Certains de mes succès organiques les plus importants découlent directement d’une stratégie de l’océan bleu, et je ne saurais que vous la recommander encore et encore.

Si creuser le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’excellent Product-Led SEO d’Eli Schwartz, une référence dans le domaine.

Laisser un commentaire/Leave A Comment